Matsumoto et son château

Matsumoto et son château

Bonjour tout le monde! Comment allez-vous? Avant de vous présenter une nouvelle ville du Japon, j’aimerais vous souhaiter avec un peu de retard une belle année 2019 étant donné que cet article est le premier de l’année! Déjà 2019, hé oui! Comment se sont passées les fêtes pour vous? Personnellement, je ne suis pas rentrée en France pour Noël et j’ai célébré cette journée avec des amies en dehors de Tokyo. Nous sommes parties à 4 pendant 3 jours à Matsumoto pour pouvoir profiter des Fêtes mêmes si nous étions loin de notre famille.

Niché au coeur des Alpes japonaises, Matsumoto se situe qu’à 2h30 de train depuis Shinjuku, principale gare de Tokyo, ou 3h30 de bus depuis cette même gare. La principale attraction touristique de la ville est son château, le Matsumoto-jô, ayant pour surnom « le corbeau noir ». Ce surnom provient du revêtement noir qui recouvre la majorité de la façade du bâtiment. Le château est classé comme Trésor national au patrimoine culturel national du Japon et est le plus vieux château ayant 5 étages. Sa construction remonte à la fin de l’époque Sengoku, l’époque des provinces guerrières, soit fin du XVIème siècle. Selon des écrits de l’époque, le château aurait été construit entre 1594 et 1594. Elle a été demandé par un seigneur puissant, qui aura d’ailleurs un rôle majeur pour l’unification du Japon et qui sera le chef de la prochaine lignée de shogoun, Ieyasu Tokugawa. Au fil des années et des siècles, la château est passé entre les mains de 6 clans différents, entre 1590 et 1871. Au fil des siècles, l’influence des clans est plus ou moins importantes dans la région.
En 1871, le château de Matsumoto devient la propriété du la préfecture de Matsumoto étant donné que le nouveau régime, celui de la Restauration de Meiji, abolit les différentes classes, dont celles des shogun. Pendant la période seigneuriale, certaines parties du château ont été brûlées et reconstruites presque automatiquement.

Dans l’histoire plus contemporaine, suite à la Restauration Meiji en 1868, la place du château de Matsumoto a énormément évolué. Pendant de nombreuses années, à l’instar des autres châteaux, celui de Matsumoto est laissé à l’abandon, son état se détériorant au fil du temps. Le directeur du collège à côté du château lance alors une levée de fonds populaire pour rénover le château. Les rénovations se déroulent ainsi de 1903 à 1913. Il faudra cependant attendre 1930 pour que le château soit enregistré au patrimoine culturel national. Ce dernier devient un Trésor national en 1935. Le projet du parc autour du bâtiment voit le jour à la fin de la Seconde Guerre mondiale, plus exactement en 1948.
Le château possède, de nos jours, un rôle majeur dans le tourisme de Mastumoto. Il est la principale attraction de la ville. L’intérieur a conservé son cachet, sa structure étant encore en bois. Les escaliers sont majoritairement raides avec des marches hautes, très hautes. Contrairement aux châteaux français, les salles sont vides, ne montrant pas comment était utilisée la salle. Des armes, des estampes, des armures, entre autre, expliquent l’histoire de la région. Une fois arrivée au donjon, nous avons une vue à 360°C sur la ville et les montagnes environnantes. Comme vous le voyez sur les photos, il faisait gris le jour de la visite, ce qui bouchait légèrement la vue. Néanmoins, les jours de beau temps, les monts enneigés apportent une touche de féérie.

Et vous, connaissiez-vous la ville de Matsumoto? Aimeriez-vous y aller?

Bisous <3