Le sanctuaire Meiji, une bouffée d’air frais dans Tokyo

Le sanctuaire Meiji, une bouffée d’air frais dans Tokyo

Bonjour tout le monde!

Comment allez-vous? La mi-novembre est passée et décembre commence à approcher à grande vitesse. Malgré les beaux jours, le Japon se met doucement mais surement. J’ai hâte de découvrir les diverses illuminations de Noël et d’hiver! Cependant, novembre rime également avec chrysanthème au Japon. le chrysanthème fleurit courant novembre et est le symbole de la maison impériale. Ainsi, quoi de mieux que d’admirer ces fleurs au sanctuaire Meiji, sanctuaire fondé à l’honneur de l’empereur japonais ayant restauré le régime impérial.

Situé au coeur de Tokyo, non loin du célèbre quartier de Harajuku, le sanctuaire de Meiji, Meiji-jingu, offre une bouffée d’air frais tout en restant dans le centre de Tokyo. Le sanctuaire est situé dans un immense parc où il est agréable de se promener lorsque le soleil est présent. Les arbres et les paysages changent au fil des saisons. De plus, il est possible de coupler la visite du temple avec la visite du parc Yoyogi, un des parcs principaux de la capitale japonaise. C’est d’ailleurs dans ce parc que se sont déroulé des épreuves des Jeux Olympiques de 1964. Autre point positif, le sanctuaire est facile d’accès, que ce soit par la ligne  JR circulaire, la Yamanote Line, par les gares Harajuku ou Yoyogi, ou diverses lignes de métro.

Le Meiji-jingu est un lieu de culte récent. En effet, l’ensemble du sanctuaire et du parc ont été achevées en 1920, soit il y a moins de 100 ans. Construit à l’honneur et en mémoire de l’empereur Meiji, qui a régné de 1868 à sa mort, en 1912, et de sa femme, l’impératrice Shôken, Meiji-jingu démontre l’attachement qu’avaient les Japonais pour le couple impérial disparu. D’ailleurs, 100 000 arbres du parc ont été envoyé par des citoyens de tout le pays, parfois même de l’étranger, en leur mémoire. Grâce à ces arbres, entre la forêt des buildings se trouve une forêt verdoyante. Le long de l’allée pour accéder au sanctuaire, un de tonneaux de saké et un autre de caisses de vin de Bourgogne se dressent alors des deux cotés. Chaque année, un cru d’un vin de Bourgogne est offert au sanctuaire. Il en va de même pour le sale, lorsque les meilleurs producteurs envoient un échantillon de leur crue au sanctuaire.

De nos jours, il n’est pas rare de voir des mariages traditionnels, comme j’ai eu la chance d’en voir, ou autre cérémonies et fêtes religieuses. Il est de nos jours l’un des centres religieux les importants de la religion shintoïstes. Si vous souhaitez voir des cérémonies, la majorité se déroule le dimanche, en dehors des jours de fête précis. Je vous laisse ci-joint le calendrier officiel du site en anglais, juste . De même, Meiji-Jingu reste l’un des sanctuaires les plus visités, si ce n’est le plus, de Tokyo.Malgré tout, étant vaste, il n’est pas aussi bondé que certains autres temples ou sanctuaires tokyoites.

Comme dit plus haut, au cours du mois de novembre, des chrysanthèmes sont exposées dans l’enceinte du temple tout comme des petites mises en scène créées à l’aide de fleurs plus petites. Apercevoir des fleurs à cette période de l’année fait énormément de bien au moral tout comme des arbres rougir doucement.

Et vous, connaissiez-vous ce sanctuaire?

Bisous <3