Hakone, le Mont Fuji et musée en plein air

Hakone, le Mont Fuji et musée en plein air

Bonjour tout le monde! Comment allez-vous? Les cerisiers sont maintenant en fleur à Tokyo, signe que le printemps est officiellement arrivé ici. J’ai hâte de me balader, appareil photo autour du cou, pour capturer chaque moment de cette sublime saison et de partager ceci avec vous. Cependant, pour l’article d’aujourd’hui, je me suis replongée dans les photos du mois de janvier et février pour vous parler d’Hakone, une région touristique pour sa vue sur le Mont Fuji, entre autre. Vous venez avec moi?

Hakone? Où c’est? Comment y accéder?

Situé au sud-ouest de Tokyo, à environ 80km, Hakone est un ensemble de bourgs qui a su se faire connaitre pour ses sources d’eau chaude, les onsen, et sa vue sur le Mont Fuji. Accessible depuis diverses gares de Tokyo, la majorité des touristes arrivent par la gare de Shinjuku. Comptez un peu moins d’une heure trente en Romance Car, un train express qui relie directement Shinjuku à la gare de Hakone Yumoto. Un peu plus long mais un peu plus économique, il est possible de rejoindre la gare de Hakone Yumoto en 2h avec une correspondance à la gare d’Odawara en partant des gares de Shinjuku, Ueno, Tokyo ou Shinagawa. Une fois arrivé à Hakone Yumoto, il faut encore prendre un train local pour rejoindre la gare de Gora, gare qui marque le début du circuit touristique dont je reparlerai plus bas. Il existe un pass de transport qui permet de prendre tous les transports de la compagnie Odakyu, le Hakone Free Pass, depuis Shinjuku ( 5,140¥ les 2 jours) ou depuis Odawara (4,000¥ les 2). Une version 3 jours plus chère ( 5,640¥ depuis Shinjuku et 4,500¥ depuis Odawara) est également disponible.(Plus d’informations juste ici)
Il est possible de faire le trajet en une seule grosse journée depuis la capitale mais certaines personnes préfèrent prendre un hébergement sur place pour une nuit et profiter des sources d’eau chaude, les fameux onsen, dont la température descend rarement sous les 42°C.
Outre sous aspect balnéaire apprécié par les Tokyoïtes lors d’un weekend, Hakone possède une certaine renommée mondiale pour sa vue dégagée sur le volcan sacré qu’est le mont Fuji. Lors des journées ensoleillées, le mont se dévoile à nous. Parfois, plus timide, la vue reste tout aussi magique, un point mystique.

Que voir à Hakone?

Avant de monter dans le fameux téléphérique, il faut prendre un premier train depuis Hakone Yumoto qui relie la gare de Gora en environ 40min. Il est possible de s’arrêter en chemin pour faire diverses balades, profiter de certains onsen ou de certains musées, bien que ces derniers soient plus regroupés vers la gare de Gora. Une fois arrivé à Gora, vous pouvez prendre un train en crémaillère pour rejoindre, enfin, le téléphérique. Ce train en crémaillère fait la liaison entre Gora et la gare de Sounzan. Cependant, si vous avez du temps et que vous le souhaitez, arrêtez-vous à Gora pour admirez son parc, que aimerais faire lors de mon prochain passage à Hakone, ou le musée d’art moderne en plein air de Hakone. L’expérience est assez unique étant donné que les oeuvres d’art sont à l’extérieur et que ces dernières changent en fonction de la météo. De plus, vous pouvez prendre un bain de pieds face aux arbres en fleur et face à certaines oeuvres d’art. Des serviettes sont mises à dispositions pour 100¥. Si jamais vous pensez faire ce musée et que les bains de pieds vous intriguent, pensez à glisser une petite serviette dans votre sac si vous ne voulez pas en acheter une sur place.


Le trajet en téléphérique entre Sounzan et Owakudani dure moins de 10min. Pendant la majorité du trajet, nous surplombons la forêt et pouvons admirer les monts environnant quand, soudainement, arrivés à au sommet d’une des arrêtes, le mont Fuji apparait avec les fumerolles d’Owakudani. Une vue incroyable.

Owakudani, la Vallée des Enfers, porte ce nom suite aux fumerolles et champs de souffre qui sont apparus il y a plus de 3000 ans suite à une éruption volcanique. Dès la sortie du téléphérique, une forte odeur d’oeuf pourri, celle du souffre, se fait sentir. Des serviettes humides pour nous couvrir le visage nous sont données si jamais l’odeur nous dérange. Ne soyez pas étonné non plus de voir des oeufs noirs. L’oeuf noir, cuit à l’aide du souffre, est une spécialité locale et dit rallonger la vie de 7 ans. Entre bruit d’explosion avec les fumerolles et Mont Fuji, Owakudani est un des points phare pour acheter ses souvenirs et profiter de la vue unique.

La descente jusqu’à Ubako ou Togendai se fait alors en téléphérique ou à pied. Togendai marque la suite du circuit avec une croisière sur le lac Ashi, lui aussi formé il y a 3000 ans suite à une activité volcanique. Une croisière d’une petite demie heure sur un bateau pirate relie ainsi le port de Togendai à celui de Moto-Hakone et Hakone-machi. Des torii, ces portiques marquant l’entrée de sanctuaires, flottant dans le lac et dernières vues sur le mont Fuji sont au rendez-vous. Si vous descendez à Moto-Hakone, il est possible de visiter le sanctuaire Hakone, le Hakone-jinja, qui se trouve un peu à l’écart du port mais qui est entouré d’arbre, nous plongeant dans une atmosphère calme et bien plus reposante. Une immense avenue de cèdres se situe également non loin du sanctuaire.

Une fois la visite terminée, il est temps de rejoindre la gare de Hakone ou d’Odawara en bus avant de reprendre le train vers Tokyo. Si vous allez à Hakone, pensez à partir tôt étant donné que les attractions touristiques ferment tôt et que les derniers bateaux partent aux alentours de 16h en fonction de la saison touristique. Néanmoins, Hakone et son circuit permet de sortir de Tokyo pendant une journée ou deux, de profiter de la nature et admirer le Mont Fuji. Si vous restez sur Tokyo pour une longue période, espérer voir le Mont Fuji et si vous le pouvez, il est préférable de regarder la météo avec soin et de décider du jour au lendemain d’y aller dès qu’il fait beau, le Hakone Free Pass pouvant s’acheter le jour même.

Et vous, êtes-vous déjà allé à Hakone? Aimeriez-vous y aller?

Bisous <3