3 petites pépites au Japon #1

3 petites pépites au Japon #1

Bonjour tout le monde! Comment allez-vous? Après une nouvelle pause improvisée, je reviens vers vous encore plus motivée qu’avec avec surtout de nouvelles idées d’articles et une organisation un peu moins chaotique qu’au début. Des articles voyages sont à prévoir étant donné que, si vous me suivez sur Instagram, vous avez dû remarquer que j’étais en vadrouille pendant 2 semaines. Ce printemps marque bel et bien mon retour!

Le parc Ueno

Le parc Ueno est l’un des parcs les plus connus de Tokyo et pour cause! Le symbole du parc est le panda, animal qu’il est possible voir dans le zoo du parc. Cependant, si je vous présente ce parc aujourd’hui ce n’est pas pour son zoo mais pour son ambiance et ses bâtiments, surtout temples et sanctuaires. Le grand étang Shinobazu permet aussi de se balader autours de celui-ci ou de faire un petit promenade en pédalo en forme de cygne. Petit plus pour la vue qui offert tradition avec vue sur un temple et la Sky Tree en arrière fond. Le parc dispose également de plusieurs musées dont le Musée National de Tokyo qui permet de découvrir un grand pan de la culture nipponne. Le dimanche, ce parc public et gratuit devient un lieu de vie et de détente. Des artistes de rue, souvent de jongleurs et des chanteurs amateurs, se réunissent dans l’allée principale en espérant se faire connaitre et apporter de la joie. Les familles se promènent, les amoureux se baladent mains dans la main et des amis profitent de l’instant présent. Avec la saison des cerisiers en fleur et de hanami, le sol va se recouvrir de bâches bleues mais aussi de ces mêmes familles, amis et collègues admirer ces fleurs éphémères.

Hakone

Parmi les nombreuses vues du Mont Fuji, celle de Hakone est une des plus célèbres. Situé à 80km de Tokyo, Hakone est un ensemble de bourgs qui vie grâce au tourisme et aux onsen, ces sources d’eau chaude. La nature environnante est marquée par l’ancienne activité volcanique de la région, cette dernière ayant marquée le paysage. Les fumeroles de Owakudani, le lac Ashi sont, entre autre, le résultat d’une éruption volcanique il y a des milliers d’années en arrière. Je vais rester assez concise sur Hakone étant donné qu’un article dédié à ce spot touristique va sortir assez rapidement. Depuis Owakudani, la vallée des Enfers, par temps clair, la plaine entre Hakone et le Mont Fuji se dévoile devant nous, laissant ainsi apparaitre la fameuse montagne sacrée. Par temps plus couvert, l’ambiance est différente, bien plus mystique mais tout aussi magique et intrigante, le Mont Fuji jouant à cache-cache avec nous. En contrebas se trouve le lac Ashi sur lequel il est possible de faire une croisière sur un bateau pirate et découvrir les torii, ces portiques vermillons, flottant des divers sanctuaires environnants. Le plus connu de ces torii est celui du sanctuaire Hakone, Hakone Jinja.

La côte de San’in

Sans doute la région la moins touristique de cet article et celle qui a su rester la plus authentique. La côte de San’in est un parc national et naturel qui se situe dans le sud-ouest du Japon, sur la côte de la mer du Japon. Elle regroupe les départements de Tottori, Shimane et un partie de Yamaguchi. L’eau est d’un bleu profond, les forêts d’un vert puissant, le tout sur des côtes irrégulières avec de nombreuses falaises. Il est même possible de se promener sur les dunes près de Tottori! Cette région est remplie de nature, d’histoire pas toujours connue et d’une population accueillante et chaleureuse. Pour les personnes ayant déjà visité les grandes villes et souhaitant découvrir une autre facette du Japon, je ne peux que conseiller de partir dans cette région, surtout si vous êtes des amoureux de la nature.
Si jamais, je vous laisse le lien qui vous redirigerons vers mes articles sur Izumo, Mastue #1 et #2 mais aussi Tottori!

Et vous, connaissiez-vous un de ces lieux? Aimeriez-vous en visiter un? Quels sont vos petites pépites japonaises ou de chez vous?

Bisous <3